Chiropractie

La chiropractie revêt un triple caractère :

1. Elle est la thérapie EQUILIBRANTE de l’organisme


Son objectif fondamental est double : il consiste non seulement à éviter qu’un déséquilibre statique ou une insuffisance dynamique provoque des réactions inflammatoires ou dégénératives du système vertébro-pelvien mais encore à empêcher que des réactions neuro-mécaniques, agissant sur la colonne vertébrale, donnent l’occasion à celle-ci de causer un trouble de la fonction nerveuse et devienne ainsi un élément générateur de maladie.

Son champ d’action indirecte sur les nerfs rachidiens, comme aussi sur le système nerveux autonome, est suffisamment vaste pour lui permettre d’influencer de nombreux organes et tissus du corps, d’en harmoniser l’activité sécrétrice, l’irrigation sanguine, l’homéostasie, la tonicité musculaire, le rythme physiologique, et d’avoir ainsi une influence bénéfique infiniment appréciable sur le terrain.

2. La chiropractie est une thérapie PREVENTIVE


Si elle ne revêt pas le caractère spectaculaire de certaines méthodes chirurgicales par exemple, si elle n’intervient pas lorsque maladies ou accidents mettent en danger immédiat la vie humaine, elle n’en est pas moins importante dans le traitement prophylactique d’une multitude de désordres articulaires ou de troubles de la fonction nerveuse largement répandus, qu’elle pourra guérir ou juguler, et dont elle réduira les risques de récidives, de complications ou d’évolutions.

Fréquemment, elle permettra de favoriser la croissance harmonieuse des jeunes, d’accroître et de maintenir la capacité de travail, d’empêcher l’apparition de certaines maladies, de retarder la progression de lésions handicapantes chez les personnes d’un certain âge.

3. La chiropractie est essentiellement NATURELLE


Elle ne requiert ni médicament, ni scalpel. Par l’harmonisation des fonctions mécaniques de la colonne vertébrale et des autres articulations du corps, elle vise à aider le travail réparateur naturel du corps, à rétablir une physiologie adéquate, à rendre possible la guérison, à permettre au système colonne vertébrale-bassin de remplir ses rôles de :

  • agent de la mobilité corporelle
  • support équilibré de l’organisme
  • protection de la moelle épinière
  • compensation des asymétries de nos mouvements
  • amortissements des chocs produits par la marche

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la chiropractie ne se réduit donc pas à une méthode thérapeutique réservée au traitement d’une gamme étroite d’affections caractérisées par une symptomatologie à stricte localisation vertébrale.

Son champ d’action donne au chiropracteur – conscient de l’ensemble des symptômes comme aussi des rapports existants entre mécanique vertébrale, système nerveux et organes internes – la possibilité d’intervenir efficacement lors de désordres anatomiquement distants de la colonne vertébrale.

Scroll to Top